Des Ponts Pas Des Murs (DPPDM)

Typographie

Le réseau Des Ponts Pas Des Murs (DPPDM) rassemble, depuis 2008, des associations de solidarité internationale, de migrant.e.s, de soutien aux exilé.e.s, et de défense des droits humains ainsi que des organisations syndicales autour des enjeux migratoires du point de vue de la solidarité internationale. Entant que collectif de réflexion citoyenne, DPPDM est un espace d’échange, d’information et d’initiation de mobilisation collective.


Ce réseau est fondé en 2008 suite au constat de l’urgence que représente l’instauration d’accords de « gestion concertée des flux migratoire et de co-développement » soulevé lors d’un sommet citoyen réunissant 34 pays, à l’occasion de la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne.
Ce réseau considère les migrations comme des phénomènes humains, et comme un apport aussi bien social que culturel et économique. C’est pourtant l’impératif sécuritaire qui tend à construire ces mouvements comme illégitimes et dangereux, occultant de la même manière les bénéfices des flux de personnes. DPPDM lutte contre les pratiques abusives que représentent l’instrumentalisation des politiques publiques de développement comme outil de freinage de l’immigration, et conte les violations des droits des personnes migrantes.


En 2019, DPPDM France regroupe une quinzaine d’organisations : CCFD Terre-Solidaire, la Cimade, CliMates, le CRID, Emmaüs International, FASTI, France Amérique Latine, le FORIM, le GRDR, IDD, IPAM, Mouvement de la Paix, Notre Affaire à Tous, Réseau Foi et Justice Afrique-Europe, Secours Catholique-Caritas France, Union syndicale Solidaires.